Evènements
Cantal : à la découverte d'une forteresse virtuelle sur le rocher de Carlat (source LA MONTAGNE) le rocher de Carlat (Cantal) est ouvert aux visiteurs qui ont la possibilité de revoir l’ancienne forteresse, avec des lunettes à réalité virtuelle. Les visiteurs ont pu mettre les lunettes à réalité virtuelle sur leur nez au sommet de Carlat. C'est une « animation évolutive » qui est proposée : la possibilité de voir la forteresse à travers les lunettes, comme il y a 500 ans, à travers une maquette en 3D. Celle-ci sera appelée à s'enrichir, au fil des recherches réalisées sur le site. Et pour Michel Roussy, nouveau président de la Caba, l'ouverture anticipée au public permet de « mesurer la complexité d'un tel projet. Normalement, avec des lunettes 3D, il y a un fil… » Effectivement, ici, pas de lien avec le serveur informatique. Après quelques marches taillées dans la roche, le visiteur arrive sur le plateau du rocher de Carlat. À tout moment, il peut passer les lunettes sur le nez : elles sont géolocalisées, comprennent toutes seules où elles sont, et montrent le panorama tel qu'il était à la fin du Moyen-âge. En tournant la tête, l'animation suit, parfaitement, et permet de voir l'organisation du fort à l'époque. Les graphismes sont sommaires, mais très précis sur le plan historique : si c'est du bois, c'est qu'à l'époque, c'était en bois. Si l'on voit un moulin à vent, c'est que, rareté pour l'époque, le fort en possédait un. Parfois, un personnage peut donner des explications, comme le curé d'Arpajon, dans l'église - là où, en réalité, il n'y a… rien. C'est un peu cubique, mais on s'y plonge finalement, en alternant avec le panorama qu'offre le roc. Scènes ubuesques, où le public, lunette sur le nez, cherche la porte d'une tour là où il n'y a que de la prairie en réalité… C'est que, derrière ce projet en réalité augmentée, les historiens de Vox historiae et de la société de haute-Auvergne ont planché dur, pour présenter ce travail. Il est cependant largement conseillé de profiter des explications des trois guides embauchés pour l'été. Sans eux, les clefs manqueront aux plus férus d'histoire pour comprendre ce qui se déroule sous leurs yeux. Cela tombe bien : pour cette première expérience d'ouverture, qui ne durera que jusqu'au mois de septembre, il n'y a pas le choix. Avec le casque, seules les visites - 1 h 30, en groupe - sont possibles, quatre fois par jours. Mais pour le rocher de Carlat, c'est une aubaine. Le maire de la commune, Agnès Courchinoux, espère bien que la réalité augmentée va « ramener des personnes sur le rocher. Elles se font rares… » Et s'il est resté dans son état d'origine - seul un long chemin en bois permet de faire le lien entre les différents points d'information -, la réalité virtuelle a permis d'y construire un château fort ouvert au public. Visite de groupe à 10 heures, 11 h 30, 14 h 30 et 16 heures. Durée 1 h 30. 7 € pour les adultes, 3€ pour les 6-12 ans. Réservation conseillée. Contact : 06.04.06.39.62 ou 04.71.43.65.08. Possibilité de faire la visite sans casque. Plusieurs écrans qui peuvent tourner à 360° sont disséminés sur le parcours et reproduisent la maquette 3D. Visite libre, adultes et + de 12 ans,5€ ; de 6 à 12 ans, 3 €. ==================================== Le repas du CCAS offert aux habitants (source LA MONTAGNE) Samedi dernier, près de 50 personnes ont répondu favorablement à l'invitation du CCAS afin de partager le repas annuel malgré une journée hivernale mais ensoleillée. Une journée de convivialité et de rencontres qui s'est déroulée dans un excellent état d'esprit. Les personnes âgées de plus de 70 ans n'ayant pas pris part au repas recevront un colis. ========================= Un mur restauré rue Elie-Sergues (source LA MONTAGNE) La réception du mur longeant la propriété Rispal et qui soutient une partie de la rue Élie-Sergues a eu lieu en présence du maire Agnès Courchinoux, du 1 er adjoint, de deux conseillers de la commission travaux, de M. Vialard de Cantal ingénierie et territoires (CIT), de l'entreprise Laffaire ainsi que de P. Delrieu, nouvel adjoint technique en remplacement de M. Irlande, qui a fait valoir ses droits à la retraite. La CIT en a assuré la maîtrise d'œuvre. Suite au lancement de la procédure de marché adaptée, cinq entreprises se sont positionnées et la réfection de ce mur a été confiée à l'entreprise Laffaire de Polminhac, pour un coût total de 55.828 € TTC. =================== La passerelle de Feneyrols remise à la municipalité (source LA MONTAGNE) L'association Les Crampons du Murgat s'est rassemblée à l'occasion de la remise de l'ouvrage de la passerelle de Feneyrols à la municipalité de Carlat. Après de longs mois de travaux et une mobilisation sans faille des bénévoles, la passerelle a vu le jour. Elle a été réalisée par les membres de l'association avec l'aide de particuliers bénévoles et le soutien financier de la mairie de Carlat. Elle ouvre ainsi des perspectives de balades sur la commune, avec une mise en valeur des chemins et du patrimoine public. Elle s'inscrit également dans le projet de l'association des Chemins de l'Europe reliant les terres d'Aurillac aux terres d'Aubrac. Les bénévoles de l’association et les membres de la municipalité. L’association « Les crampons du Murgat » valorise les chemins. - ====================== Record d’affluence aux marchés de pays (500 repas au dernier) Cet été, les marchés de pays battent des records de participation et d'affluence. Dès l'ouverture des stands, dans la cour de l’école, à Carlat, les premiers consommateurs traçent leur chemin. Pour la plupart, ce sont des habitués, devenus fidèles du rendez-vous estival des Marchés de pays. Produits de la ferme, les stands au goût du terroir voient des files d'attente de vacanciers. Faut-il agrandir la cour de l’école ? Près d’un stand, un couple poursuit ses emplettes et salue le producteur, devenu une bonne connaissance au fil des marchés. Ici on est à la recherche de bons produits de pays. Les tables sont pleines, les producteurs sympas et l'animation musicale apporte une touche d'ambiance supplémentaire très appréciable. Une ambiance qui séduit, visiblement, à en croire les chiffres records enregistrés lors des repas des soirées de juillet et d'août.  ================================ Le couple princier de Monaco à Carlat Le point d'orgue de la visite princière a donc eu lieu hier matin à Carlat. Dont le rocher, propriété des Grimaldi depuis que la Société de Haute-Auvergne l'avait rétrocédé à Albert 1 er le 28 février 1914, s'orne désormais du drapeau frappé des armoiries de la maison monégasque. Pour cette partie de l'événement, Albert II était seul. Son épouse, Charlène, est arrivée un peu plus tard, très attendue, pour dévoiler une plaque inaugurant l'école communale portant le nom de son compatriote Nelson Mandela. « Nous avons été touchés de votre accueil, et notamment des enfants », a souligné le prince dans son discours. En saluant les membres présents de la Société de Haute-Auvergne, Albert II insistait : « Les liens qui nous unissent sont étroits, dans cette commune dont je me sens un peu citoyen… » Son propos est alors interrompu par des applaudissements nourris du public. ========================================== Municipales 2014 à Carlat Lucien CHARMES : 201 (élu) Géraud GARD : 198 (élu) Agnès COURCHINOUX : 193 (élue) Bruno SERRE : 189 (élu) Yves ALEXANDRE : 187 (élu) Henri CALVET : 186 (élu)                                     Inscrits : 320 / Votants 301 / Participation 94,1 % / Exprimés 297 Sébastien DUVAL : 185 (élu) Jean REGIS : 181 (élu) Daniel CAMBOURIEUX : 177 (élu) Thierry LACOSTE : 174 (élu) Nicolas DEGOUL : 172 (élu) Christian DAUDE : 120 Lionel SOUBRIER : 116 Josiane FELGINES : 113 Alain COUSIN : 111 Bernadette RISPAL : 110 Alain CHAPSAL : 106 Chantal ROUSSEAU : 104 Bernadette GLADINE : 103 Bernadette BONNET : 102 Valérie ARMANDIE : 100 Géraud COMBES : 92 Canditature individuelle André ROUCHES : 13 .
CARLAT
CARLAT a donné son nom au pays du Carladès ou Carladez dans le Cantal et l’Aveyron
Accueil Le mot du Maire Evènements Contacts et liens utiles Ecole - Forces Vives Téléchargements Flash